12 nov. 2015

Chronique 14 | Le Doute de S. K. Tremayne

Il y a quelques semaines de ça, j'ai découvert "Le Doute" de S. K. Tremayne au détour du blog de Zélie Coptaire. J'ai directement été intriguée et très intéressée par les thèmes abordés dans ce bouquin. Du coup, en faible lectrice que je suis, je l'ai embarqué en le voyant chez Club (alors que ma PAL est déjà plus que conséquente mais bon, que voulez-vous, on s'refait pas vous voyez x) ). 

chronique le doute S.K. Tremayne, thriller, presses de la cité


L'une des filles jumelles de Sarah est morte. Mais laquelle?
Un an après le décès accidentel de Lydia, l'une de leurs filles jumelles, Angus et Sarah Moorcroft quittent Londres pour oublier le drame. Ils s'installent sur une petite île écossaise, qu'ils ont héritée de la grand-mère d'Angus, au large de Skye.
Mais l'emménagement ne se passe pas aussi bien que prévu. Le comportement de Kirstie, leur fille survivante, devient étrange: elle se met à affirmer qu'elle est en réalité Lydia. Alors qu'un brouillard glacial enveloppe l'île, l'angoisse va grandissant... Que s'est-il vraiment passé en ce jour fatidique où l'une des deux sœurs a trouvé la mort?  

Le thème de la gémellité, une gamine paumée qui ne sait plus qui elle est, un cadre un peu glauque sur une île perdue d'Ecosse dans un vieux cottage délabré, une atmosphère oppressante avec des secrets de famille bien gardés et des parents désemparés, voilà comment je résumerai ce bouquin de façon très sommaire.

Qu'on se le dise, tout est réuni dans ce livre pour vous plonger au cœur d'une histoire des plus intrigantes. Dès les premières pages, on comprend très vite à quel point le drame qui a touché la famille Moorcroft a profondément changé leur existence. La famille modèle qu'ils représentaient, la réussite sociale, la vie plus que confortable qu'ils menaient ... tout ça n'est plus qu'un lointain souvenir depuis que l'une de leurs filles, Lydia, a chuté d'un balcon. 

Kirstie, la jumelle survivante, est complètement chamboulée par tout ça. En tant que jumelles monozygotes, elles entretenaient une relation très particulière et unique. Elle est tellement désarçonnée qu'au bout d'un moment, elle prétend être Lydia, comme si elle ne savait plus qui elle était réellement. Sa façon d'être est vraiment troublante, elle se comporte comme sa sœur décédée et même le chien de la famille se comporte avec elle différemment. Bref, en tant que lecteur, on est bien paumé dès le début du livre. 

La vie sur l'île de Torran ne va pas arranger les choses ... Sarah, la mère, est complètement perdue et a vraiment du mal à surmonter le décès de sa fille. Son couple bat de l'aile depuis pas mal de temps et ce qu'elle pensait être un nouveau départ pour la famille ne va pas s'avérer aussi guilleret que ce qu'elle aurait espéré. Sans parler de Kirstie qui ne s'intègre pas dans sa nouvelle école et qui fait crise sur crise, affirmant avec de plus en plus de conviction qu'elle est bel et bien Lydia. 

Petit à petit, on apprend des éléments nouveaux sur cette famille au bord du gouffre. En tant que lecteur, on va de rebondissements en rebondissements et c'est quelque chose qui m'a vraiment plu.

J'ai aussi adoré le cadre de l'histoire. Je pense qu'on ne pouvait pas trouver un meilleur endroit qu'une île abandonnée en Ecosse pour apporter une ambiance bien sombre et lugubre à l'histoire. Tout de suite, ça annonce la couleur! Sans parler du fait que des légendes locales disent de l'île qu'elle est hantée

Seulement voilà, je dois avouer que malgré toutes ces choses positives, il y a des éléments qui m'ont un peu moins plu dans ce thriller et au final, mon avis est plutôt en demi-teinte. Je trouve que c'est un bon livre, avec un thème bien mené, mais certains passages étaient trop tirés en longueurs à mon sens. De même, il y avait des scènes qui se répétaient tout au long de l'histoire. Alors oui, certes, ça amenait une tension supplémentaire à chaque fois mais je n'ai pas trouvé ça ultra-nécessaire pour autant. 

J'ai aussi de nombreuses fois été agacée par Sarah et Angus, les parents. Ni l'un, ni l'autre ne se cachent d'avoir eu sa jumelle préférée ... c'est vraiment un concept avec lequel j'ai du mal! Crotte quoi, on aime ses enfants de façon égale et surtout on ne fait pas de différences entre les deux! Et puis franchement, c'est un de ces couples en carton où mensonges et trahisons sont monnaie courante ... non, vraiment, j'ai eu du mal avec eux! 

Finissons sur une note positive avec le petit côté paranormal du récit. Sans vouloir en dire de trop à ce sujet, il y a plusieurs scènes du style dans le bouquin, les amateurs du genre ne sont donc pas en reste. 

Au final, c'était une chouette lecture, j'ai passé un bon moment avec ce livre, je ne m'attendais pas forcément au dénouement final qui a le mérite d'avoir créé la surprise, mais voilà, ça s'arrête là. Ce n'est ni un coup de cœur, ni une histoire qui restera gravée dans ma mémoire à jamais. Par contre, ça donne vachement envie d'aller en Écosse pour le coup! 

2 commentaires:

  1. Coucou ! Moi les longueurs ne m'ont pas dérangée, en grande fan de Stephen King, je suis assez bonne cliente des longs passages destinés à poser l'ambiance, parfois au détriment de l'intrigue ! Je comprends ton agacement envers le couple, ils sont complètement tordus, mais j'en connais des pareils en vrai. Et qu'est-ce qu'il m'a fiché la trouille ce bouquin, je pensais tout le temps à l'esprit de la sœur défunte. Trop glauque ! ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Je ne connaissais pas du tout ce roman et j'avoue qu'il me tente beaucoup. J'adore ce genre d'ambiance et le thème de la gémellité n'est pas fréquent dans les livres ! Hop, dans ma wishlist! Merci beaucoup pour cette découverte!

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...